Les prévisions de flux de trésorerie basées sur l’IA en combinaison avec la formule innovatrice On Demand Financing

Juin 4, 2020

blog iController - communiqué de presse financement à la demande

Communiqué de presse: le logiciel iController est le premier à combiner les prévisions de flux de trésorerie basées sur l’IA avec le On Demand Financing

Gand, le 4 juin 2020 – le logiciel iController est le premier à intégrer le ‘On Demand Financing’. C’est un produit de la CBC qui permet de préfinancer des factures d’une manière très flexible. Le produit innovateur On Demand Financing permet à une entreprise de vendre une facture impayée à un organisme financier (appelé factor) et d’avoir ainsi immédiatement accès au fonds de roulement sans devoir attendre que le client paie. C’est une première en Belgique, où il n’existe pas encore de système similaire sur le marché. Ce nouveau concept de financement à la demande fait partie d’une vision plus large dans le cadre de prévisions de flux de trésorerie basées sur l’IA que iController va déployer plus tard cette année.

Le fonds de roulement est très important pour le bon fonctionnement d’une entreprise. Dans le contexte actuel de la crise du covid-19, l’importance du fonds de roulement ne fait que croître et il est essentiel pour les entreprises de survivre à la crise. En collaboration avec iController, une société belge de logiciels spécialisée dans la gestion crédit, la CBC lance pour la première fois en Belgique le financement à la demande, un système qui permet aux entreprises de vendre des factures individuelles en un seul clic. Avec l’intégration du financement à la demande, iController fait un premier pas vers son objectif ultime, à savoir la prévision des flux de trésorerie sur base de l’analyse des risques grâce à l’IA.

Le financement à la demande en bref

Le financement à la demande (ou affacturage) est un moyen flexible de préfinancer les factures des clients. Le préfinancement signifie que les entreprises vendent une facture impayée à un organisme financier intermédiaire (un ‘facteur’). Ainsi les entreprises disposent immédiatement de l’argent nécessaire pour payer leurs fournisseurs, sans devoir attendre les paiements des clients.

Traditionnellement l’affacturage signifie que les entreprises concluent un accord pour toutes leurs factures, ce qui n’est pas toujours avantageux pour les entreprises à cause des frais. Grâce au financement à la demande vous pouvez vendre des factures individuelles. Ainsi, les entreprises peuvent décider elles-mêmes quelles factures impayées elles souhaitent préfinancer et lesquelles elles souhaitent recouvrer elles-mêmes. Le financement à la demande est inclus dans le logiciel de gestion crédit iController et fonctionne par un simple clic sur la facture concernée.

La décision de la CBC de s’écarter du processus d’affacturage classique et de développer le financement à la demande est en parfaite adéquation avec l’idée centrale qui anime iController et sa vision d’avenir. Son objectif est d’aider les entreprises à rendre leur gestion crédit plus efficace et plus transparente, afin que les factures impayées puissent être recouvrées plus rapidement et qu’un fonds de roulement plus important soit disponible pour soutenir la croissance de l’entreprise. iController souhaite atteindre cet objectif en combinant les prévisions de flux de trésorerie et une analyse des risques basée sur l’IA.

blog iController - financement à la demande

La vision d’avenir de iController

Peter Janssens, PDG de iController, explique: “L’avenir de la gestion crédit réside dans la prévision intelligente des flux de trésorerie. Grâce à une collaboration harmonieuse entre les êtres humains et l’IA, le montant des entrées et des sorties est prédit de manière optimale et les entreprises peuvent absorber tout déficit grâce au financement à la demande.”

Aujourd’hui, les prévisions de trésorerie sont basées sur des statistiques, qui permettent de prédire quand un client va payer et où se situent les risques potentiels. Toutefois, les possibilités de cette méthode sont limitées, tous les paramètres ne peuvent pas être pris en compte.

L’utilisation de l’intelligence artificielle dans les prévisions de flux de trésorerie permet d’inclure un éventail beaucoup plus large de facteurs dans le calcul. Songez par exemple au contrôleur de crédit qui traite la facture, la période dans laquelle la facture a été émise et les éléments récurrents, comme le fait qu’un client, comme par hasard, paie toujours après un coup de fil de la part du contrôleur de crédit. Puisque l’intelligence artificielle est capable d’apprendre, les analyses deviennent de plus en plus précises et permettent de prendre en compte davantage de facteurs.

“Avec le financement à la demande, nous fixons la norme et franchissons le premier obstacle vers des prévisions de flux de trésorerie basées sur l’IA. La prochaine étape consiste à optimiser l’analyse des risques grâce à l’IA, une fonctionnalité qui sera lancée plus tard cette année. Nous voulons ainsi aider les entreprises à prendre de meilleures décisions en matière de gestion risque et à obtenir une meilleure trésorerie,” conclut Peter Janssens.

Discover more

Blog overview

See more

Contact us

See more

Join iController

See more

Subscribe to learn more about credit management

Share This